Cette année pour la première fois, je suis allé à Pardines pour la rencontre remorquage organisée par Dominique Bely pendant le week-end du 14 juillet (samedi-dimanche-lundi). Je n’y suis pas allé seul, puisqu’une délégation de l’AMCL était présente, avec Gérard, Alain, Sébastien et Clément. Pendant 3 jours, nous avons pu profiter d’un site de vol fantastique, protégé des intempéries par 3 rivières (si si !) et offrant un panorama sur la chaîne des puits à couper le souffle.

Le plateau de Pardines

Image Description
Le terrain magnifique du club VDP63 situé sur le plateau de Pardines

Ayant choisis de voyager dès le jeudi avec Gérard, nous arrivons sur le plateau de Pardines en début d’après-midi, où nous sommes accueillis par Dominique Bely himself. Nous commençons par un tour du propriétaire, qui prend environ une demi heure à marche forcée, tellement le site est étendu ! Ici, Dominique a créé un site de vol dédié aux planeurs, avec des pistes larges comme il faut (40m), pour certaines doublées (donc 80m !) pour pouvoir accueillir un décollage d’attelage et un atterrissage de planeur par exemple, ou encore dans le sens nord-sud une piste dédiée aux décollages, séparée par une bande non tondue de 10m, puis une piste dédiée aux atterrissages planeur. Bref, c’est grandiose, et ça occupe environ 4 hectares. Il faut 11 heures à Dominique pour tondre la totalité des pistes et les différents parkings … Quelle abnégation ! Bravo en tout cas pour le travail effectué car le résultat vaut réellement les efforts déployés et les atterrissages et décollages se font dans une très grande sécurité pour tous, pilotes et modèles.

Vendredi

Image Description
Christophe et ses remorqueurs

Même si la rencontre débute officiellement le samedi à 14h, dès le vendredi, une bonne partie des modélistes inscrits est déjà présente et Dominique assure les remorquages, avec Christophe, sympathique modéliste suisse qui nous remorque avec des modèles assez inhabituels pour le coup, un RANS et un Extra 300.
Il contribuera également au spectacle des grosses machines en nous apportant un ASk-21 à l’échelle 1/2,5. La météo de ce vendredi est moyenne avec une alternance de passages nuageux et d’éclaircies, avec peu d’ascendances, mais suffisant pour nous donner quelques coups de soleil.

Samedi

Image Description
En attendant le beau temps, Gérard bricole son planeur

Aie ! La météo de ce début de matinée est capricieuse, les averses menacent et parfois nous arrosent. Nombre d’entre ont hésité à monter leurs modèles ou les ont bâchés. Gérard profite de ce mauvais temps pour faire de la mécanique. Objectif : changer le récepteur 41MHz par un 2,4GHz. En théorie, c’est facile, en pratique, il faut noter tous les débattements pour les reprogrammer ensuite dans le nouveau modèle. Et voilà les barnums installés pour le déjeuner transformés en atelier pour l’occasion.

Image Description
Pierre-Yves et Christophe, pilotes de remorqueurs au chômage technique

Heureusement, la météo de l’après-midi sera clémente et nous permettra de voler malgré un vent soutenu avec des rafales qui rendent les atterrissages délicats sur la piste qui borde la pente. La journée finira avec quelques belles éclaircies et tout le monde aura bien volé, grâce aux efficaces remorqueurs.
[clear]

Dimanche

Les trois rivières ont failli, il pleut … La matinée du dimanche sera principalement consacrée aux discussions, avec ici et là quelques tentatives de vols, mais malheureusement, les averses nous empêcherons de voler, poussant le sadisme jusqu’à nous arroser pendant la pause déjeuner. Il va falloir attendre le milieu de l’après-midi pour avoir une météo “volable” avec un vent un peu plus calme et des ascendances qui s’invitent avec le soleil. Pour bon nombre de pilotes, la rencontre prend fin en cette fin de journée, et après avoir pris congés avec regret, ils prennent la route du retour.

Lundi

Dominique l’avait prédit, c’est arrivé, cette journée s’accompagne d’une météo estivale, chaude, ensoleillée et sans trop de vent, idéale quoi. Nous profiterons au maximum de ces conditions pour faire de longs vols très agréables.

Image Description

Le siège est indispensable pour supporter ces vols interminables sans traumatiser ses cervicales. Et non, je ne fais pas la sieste, mon planeur est scotché à 450m d’altitude, donc il faut se concentrer pour le suivre ! La fin de la journée arrive trop vite, et nous nous faisons nos adieux en ayant déjà en tête l’édition 2013 de cette rencontre qui, espérons-le, bénéficiera d’une météo plus agréable. En attendant, merci à Dominique et Madeleine pour l’organisation impeccable, l’ambiance chaleureuse et la bonne humeur distillée tout au long de ces journées, on reviendra !

Accès à la galerie des photos prises par Gérard ici.