Catégories

Étiquettes

La technologie Futaba S-Bus

//La technologie Futaba S-Bus

D’où vient cette technologie

Tous les modélistes utilisent aujourd’hui la technologie PWM « Pulse Width Modulation » ou « Modulation de Larges Impulsions ».
Malgré de nombreuses variantes introduites par les constructeurs pour améliorer les performances, largeur d’impulsion pour les neutres, tension de signal généré par le récepteur, la compatibilité entre les marques peut poser problème, de plus les liaisons analogiques comme la technologie PWM reste sensible aux perturbations électriques.
Il faut rappeler que le signal entre l’émetteur et le récepteur est analogique avec le système PPM, mais devient numérique avec l’utilisation du PCM où les ensembles actuels en 2.4GHz.
La liaison filaire entre le récepteur et les servos reste le maillon faible.

Passer en numérique sur cette liaison permet de :

  • Réduire le temps de latence. (Délai entre l’ordre du pilote et l’action de la gouverne).
  • Réduire le nombre des connecteurs.
  • Éviter de faire transiter le courant de tous les servos par le bornier du récepteur.
  • Réduire les risques de perturbation électrique.

Les Perturbations électriques

Elles sont dues à :

  • L’inductance ou la capacité du câblage
  • La proximité des câbles d’alimentation
  • La fragilité du signal PWM
  • L’impédance faible à l’entrée du servo.

Ces deux derniers points s’expliquent par la mauvaise compatibilité entre les marques, la longueur des câbles, la charge supportée par les servos. L’utilisation de ferrites près du récepteur ne génère qu’une barrière peu efficace sur les perturbations engendrées par les servos.

Remède : la technologie S-Bus

Futaba innove dans une liaison numérique entre récepteur et servos. Cette technologie appelé S-Bus est basée sur le principe de multiplexage bien connu dans les secteurs industriels. Il s’agit de faire passer dans un seul câble des signaux combinés et codés avec une adresse de destination. Chaque servo programmé de son canal, reconnaîtra l’information qui lui appartient.
La période passe de 50Hz à 100-140Hz et chaque période comporte les informations de positions codées sur 12 bits de 16 servos proportionnels + 2 sevos logiques (0/1).

Avantages et contraintes

  • Exploitation d’un signal numérique avec une architecture de câblage en réseau.
  • Amélioration de la sécurité de l’alimentation.
  • Amélioration de la qualité et les performances de liaisons récepteur /servos.
  • Possibilité de placer 18 servos avec une programmation qui peut être indépendante de l’émetteur.
  • Simplification du câblage, diminution du nombre de soudures, en particulier avec des planeurs avec un grand nombre de servos dans les plumes.
  • Comme les servos sont branchés en parallèles, il y a gain de poids. Fini les torons de fil en sortie d’aile.

En revanche, il faudra programmer la Voie ou le Canal des servos pour que ceux-ci reconnaissent les ordres qui leurs seront attribués. La programmation ce fera à l’aide d’un recepteur S-bus 6108 ou d’un boîtier Programmeur SBC-1 ou par une connexion PC.

Il faudra, soit utiliser des servos spécifiques programmables, soit utiliser des servos normaux avec un intermédiaire, le module SBD-1 (Convertisseur S-Bus/PWM).

Les circuits S-BUS

Dans un circuit S-Bus, nous pouvons ajouter un accu d’alimentation n’importe où dans le réseau. Voici le schéma qui compare le circuit classique au circuit S-Bus.

Nous utilisons des Y pour relier des servos au réseau. Ces Y peuvent être achetés chez Futaba (Cordon HUB 1 entrée/3 sorties) ou fabriqués par vos soins.

Les Récepteurs S-Bus Futaba possèdent une entrée S-Bus, mais aussi des entrées PWM, il est donc possible de faire un circuit mixte.

Il existe un module qui permet d’utilser la technologie S-Bus avec un récepteur standard, il s’agit du module SBE-1, mais j’avoue ne pas en savoir plus à son sujet.

La programmation sera vue dans un autre article.

By | 2017-05-15T17:59:55+00:00 janvier 27th, 2012|Techniques|13 Comments

13 Comments

  1. admin 27/01/2012 at 19:02 - Reply

    Ah ben ça c’est de l’article intéressant, merci Gégé !

  2. alain 28/01/2012 at 15:05 - Reply

    intéressant et limpide, j’ai tout compris

  3. pascal K. 30/01/2012 at 16:45 - Reply

    bonjour et merci pour ce commentaire. c’est quand même malheureux que avio et tiger ne soit pas en mesure de faire ce genre d’article sur leur site !!!!!!!
    je ne voudrais pas abuser, mais j’ai encore plusieurs questions:
    sur la sotie S-bus, on raccorde le cordon SBD-1 et ensuite trois servos classic. comment fait on pour programmer chacun des servos, car d’après ce que j’ai pu voir, on branche directement le servo SBus sur la clé ou sur le module de programmation, hors je suppose que c’est le convertisseur du cordon SBD1 qui doit stocker les infos….comment fait on?
    autre question, si je souhaite plus de trois servos classic, je dois passer par un cordon y hub1 puis brancher dessus les cordons SBD-1??????

    encore merci pour vos informations
    cordialement Pascal

  4. gege 30/01/2012 at 18:06 - Reply

    Bonjour Pascal,
    Pour programmer le SBD-1 il faut le brancher sur le programmeur SBC-1. Avec le switch de celui-ci on va choisir la sortie à régler (un appui rapide = sortie 1, appui rapide suivant sortie 2, etc… la LED clignote en fonction de la sortie choisie) ensuite on appui pendant 1 seconde minimum sur le switch pour introduire le canal que l’on aura préalablement sélecté sur le sélecteur de canaux du SBC-1.
    Voici le mode d’emploi : http://manuals.hobbico.com/fut/sbd-1-manual.pdf
    pour mettre plus que 3 servos, un cordon Y reliant les SBD-1 suffit.
    Cordialement Gérard

  5. pascal K. 31/01/2012 at 14:01 - Reply

    bonjour Gégé, merci pour les infos, c’est vraiment sympas.
    je ne voudrais pas abuser, mais j’ai encore une question, peut on paramétré d’autre fonction que l’attribution de la voie, comme par exemple la vitesse de rotation du servos (classic)?????
    sur les servos S-bus c’est possible d’ou ma question pour les classics
    cordialement Pascal

  6. Gégé 02/02/2012 at 02:31 - Reply

    Rebonjour Pascal, tu peux aller voir dans mon article sur la programmation le mode d’emploi en PDF du SBD-1.
    A priori cela ce programme qu’avec le SBC-1, donc on ne peut attribuer que des voies aux servos.
    La programmation que tu parles ne peut se faire qu’avec le CIU-2 et le PCLink. Ce logiciel réclame le N° de série du servo à programmer. je ne vois pas comment le module SBD-1 pourrait s’y retrouver.
    C’est donc non pour répondre à ta question.
    Cordialement Gégé.

  7. Anonyme 12/05/2012 at 19:22 - Reply

    […] […]

  8. Patrice 28/07/2012 at 20:46 - Reply

    bonjour
    savez vous raccorder le SBE-1 sur un récepteur Spektrum AR8000, comment raccorder les 10 prises coté PWM
    sur le récepteur exemple ou va la prise 1 puis 2 puis 3 etc…merci

    • gilles berenger 01/04/2017 at 14:26 - Reply

      oui voila mon souci avez vous u une réponse depuis ce temps?

  9. […] […]

  10. Maurille 26/10/2016 at 01:27 - Reply

    Merci pour cet article qui fait la lumière sur le S BUS
    Je ne sais pas si ce sont mes lacunes de la langue anglaise ou une difficulté de Futaba à expliquer ou encore mieux ils nous prennent tous pour des ingénieurs, et encore.
    Heureusement il y a un Zoro, vous qui de quelques lignes nous a sortie de l’appréhension généré par ce SBUS.
    ET POUR TERMINER, l’importateur ne fait rien pour aider ET fidéliser les utilisateurs de Futaba surtout maintenant que ROBBE n’est plus.

  11. Gégé 26/10/2016 at 14:13 - Reply

    Tout a fait d’accord avec votre conclusion.
    Futaba a de très bons produits, malheureusement les clients sont des laissés-pour-compte auprès de l’importateur.

  12. Maurille 26/12/2016 at 03:43 - Reply

    Bonsoir
    Je reviens un peu sur s’equiper en FUTABA.
    J’´ai fait l’aquisition d’un planeur de plus de 4m avec :
    ((1 sevo volet, 1 servo aileron et un AF)X 2) + 1profondeur + la derive + le crochet + le train rentrat + le moteur + un gadjet telemesure, total 12 voies, la radio n’a pas peur ( T14)
    Je me suis dit pour ce planeur, installation SBUS et là, le choc chez les distributeurs de notre pays j’y tiens mais la c’est pas possible. Alors un tour dans le reste de la planete sans visa mais c’est pareil.
    7 servos futaba aux capacités et préconisations du fabricant du paneur et c’est le brouillard.
    6 servos de 7 Kg SBUS environs 140€ l’unité
    3 hub,1 par demi aile et 1 pour l’empenage, profondeur, dérive et eventuelement train environ 60 euro piecé. Ce qui fait : 1080€
    C’est bien d’avoir l’interieur d’un fuselage classe mais là c’est trop en tous cas pour moi et
    Tous les autres fabriquants ont fait des effort sauf FUTABA dont les prodiits ne sont même plus fabriqués au JAPON C’est la honte pour FUTABA et avio.
    Avio qui colle des timbres sur les produits pour ne pas prende ses responsabilités en ce qui concerne les garanties.
    Il fut un temps ou ils etaient l’exelence mais c’est fini ce temps.
    Le lot de mes radio vont se retrouver sur le marché de l’occaze et je vais aller voir ailleurs comme ont dit
    Excusez moi cher confrère d m’être laissé sur votre pge que j’apprécie par ailleurd

Leave A Comment